électrologie

> > électrologie ; écrit le: 14 novembre 2011 par La rédaction

Electrology (substantif) La branche de la physique traitant de l’électricité. Toutes les applications médicales de l’électricité.

Définitions

Element Pref. de «pouvoir», utilisé pour former les mots techn. dont le signifié une rapp. avec l’électricité.
«Se dit d’une particule peut être soudée à une paire d’électrons (encyclop Largeur Suppl 1968….. Cf aussi Hist général Sc, T. 3, vol 2, 1964, p. 433..)
‘Sensible aux signes (…) tissus électrique (ds Roussy Nouvelle. Traité Med., Fasc. 5, 2, 1929, p. 396)
‘Électromètres Said, les phénomènes, en utilisant la différence de potentiel entre les deux liquides dans un tube capillaire. Exprime également un effet caractérisée par la différence de potentiel entre les deux faces d’un même système, en raison de la tension de surface inégale sur leurs visages» (Duval, 1959).
«Qui utilise des électro-chirurgie’
«Qui ne l’électrophotographie.
‘Qui est doué d’électroluminescence (Med Biol. T. 2, 1971).
»Se dit de phénomènes particuliers de la sensibilité et la contractilité des muscles excités par l’électricité dynamique’ (Largeur 19e).
‘Qui porte une ou plusieurs charges électriques négatives.’
«Qui produit de l’électricité, des électrons par la fission nucléaire.’
Qui se rapporte à l’électro-osmose ‘(Med Biol. T. 2, 1971). (Ds Roussy Nouvelle. Traité Med., Fasc.5, 2, 1929, p. 392)
»Associés à l’électrophysiologie.
‘Se rapporte à un dispositif, un système de freinage, etc., Dans lequel l’action de l’air comprimé est commandé par des vannes se sont actionnés par des moyens d’électro-aimants’ (Largeur encyclop.).
‘Qui porte une ou plusieurs charges électriques positives (cf. Hist. Gen Sc., T. 3, vol. 1, 1961, p. 321).
»Se dit de l’état d’un nerf qui reçoit l’excitation électrique (encyclop Largeur.).
«Modification de la viscosité d’un colloïde, en raison d’un changement de la charge électrique des particules (Plais.-Caill. 1958).
‘Système de cordes électro-acoustique, un circuit de transmission d’un signal acoustique entre un microphone et un haut-parleur. (Il ya des chaînes temporelles, portant son message de la musique par la voie temps et l’espace de transmettre le message d’un point à un autre, avec un certain retard de transmission ) ‘(Largeur encyclop.).
‘Technique de la production, la transmission, l’enregistrement et la reproduction de phénomènes acoustiques par des méthodes électriques’ (Largeur encyclop.).
»Renvoie à un processus observé dans les systèmes colloïdaux sous l’action d’un champ électrique appliqué (Duval, 1959).
‘Direction générale de l’électricité liées à l’étude des phénomènes propres à l’électricité en mouvement, distinct de l’électricité statique à l’état’ (Med Biol. T. 2, 1971).
‘Mécanisme dont fonctionne à l’électricité.’
‘Y compris les propriétés optiques sont modifiées par l’action d’un champ électrique’ (Med Biol. T. 2, 1971).
«Une partie de la physique qui étudie la relation entre les phénomènes électriques et les phénomènes de la lumière’ (Quillet 1965).
‘Spécialiste d’électroradiologie (voir hospitalisés réforme., 1959, p. 9)
1. Enregistrement en utilisant un potentiel électrographie électriques existants dans un tissu ou un organe au repos et aux variations de ces potentiels au cours de la phase active du tissu physiologiques et pathologiques ou un organe. 2. Méthode d’analyse qualitative dans laquelle on effectue l’électrolyse sur un échantillon solide et des ions déterminer apparu sur un papier réactif placé contre le fort»(Med Biol. T. 2 1971)
«Une partie de la physique qui traite de l’électricité» (Littré).
«L’action thérapeutique qui consiste à enfoncer dans les tissus vivants une aiguille reliée à un potentiel électrique (Largeur Med T. 1, 1971…… Cf ds Dévé que la Nouvelle-Med traité, Fasc 5, 1, 1924, p. 324 )
‘L’analyse des substances chimiques produites par l’utilisation de l’électricité, y compris l’électrolyse’ (Med Biol. T. 2 1971)
1.Science qui traite des phénomènes électriques qui se produisent naturellement ou artificiellement dans les tissus vivants. 2. Application de l’électricité à des études biologiques ‘(Med Biol. T. 2 1971)
«En cautère électrique.
‘Utilisation de l’électricité dans le traitement chirurgical’ (Med Biol. T. 2 1971, cf. Également Catal. Instrum. Chir. (Collin), 1935, p. 458)
«Coagulation et la destruction des tissus en passant un courant électrique.’
‘Mode de reproduction basée sur l’électrostatique (encyclop Largeur Suppl 1968..).
«La promotion de la croissance de la formation de fleurs ou de graines, par des moyens électriques’ (Largeur encyclop.)
«Méthode de diagnostic impliquant l’utilisation de l’électricité’ (Med Biol T. 2, 1971.. Cf Quillet également Med 1965, p. 327..)
‘Enregistrement des changements du potentiel et des courants électriques se produisent dans les muscles, au repos ou lors de la contraction musculaire’ (Med Biol T. 2, 1971.. Cf BARIETY aussi, Coury, Hist Med, 1963, p. 633…)
«Étude des phénomènes électriques dans les organismes vivants.’
«Une partie de la physique consacrée à l’électricité.’
‘Rise of the température du corps humain artificiel par ondes courtes appliquée à fortes doses à des fins thérapeutiques» (Garnier-Del. 1972)
«Une partie de la radiologie traiter les demandes d’électricité et de diagnostic à rayons X et de la thérapie’ (Med Biol. T. 2 1971, cf. Également d’organes. Hosp. F, 1967, p. 14)
«Méthode d’enregistrement graphique des variations de potentiel électrique de stimulation lumineuse cornéo-rétinien suivantes (Med Biol. T. 2 1971, cf. Également Hist. Gen Sc., T. 3, 2 vol., 1964, p. 206)
‘Toutes les méthodes de fabrication du fer, en acier ou en aciers spéciaux, soit par la chaleur produite dans la partie du courant, ou par électrolyse (Duval 1959)
«La soudure faite grâce à l’effet Joule» (Duval 1959)
‘Le processus dans lequel le point équivalent volumétrique est indiquée soit par un changement de résistance ou d’une étape de potentiel ou par une variation de courant de diffusion» (Duval, 1959).
‘La différence de potentiel, qui se lit, en équilibre entre un métal et une solution de ses ions contenant une valence-gramme par litre (…) Plus spécifiquement, une tendance d’un atome avec une capture d’électrons’ (Duval, 1959).
‘Discipline scientifique qui traite de phénomènes électrocapillaire’ (Med Biol. T. 2, 1971).
‘Méthode pour obtenir un dépôt ou d’un mince morceau par électrolyse (Largeur encyclop.).
‘Dialyse effectuée sous l’action d’une différence de potentiel’ (Duval, 1959).
«Phénomène d’électrolyse qui se produit dans la bouche entre deux poteaux métalliques [couronne, les obturations, par exemple]» (Flamm Med. 1975).
‘La production d’électricité par les tissus vivants» (Littré).
‘Luminescence due à un choc électrique» (Duval, 1959. cf Wurtz aussi, Dict Chim, T. 1, vol 2, 1870, p. 875….)
‘Passage de fluide à travers la membrane sous l’action d’un champ électrique’ (Med Biol. T. 2, 1971).
«Les changements vécus par les dimensions d’un diélectrique sous l’influence d’un champ électrique (Quillet 1965).
‘Les changements dans l’excitabilité des nerfs ou des muscles lors du passage d’un courant électrique’ (Largeur Med T. 1, 1971… Cf aussi Encyclopaedia Universalis, vol 6, 1972, p. 76)
‘La propriété du protoplasme être attirés ou repoussés par l’électricité’ (Garnier-Del. 1972)
‘Mode de liaison correspondant au transfert d’un électron à partir d’un groupe neutre à l’autre et une union de deux groupes de signe opposé découlant» (Duval, 1959).
‘Instrument pour la cautérisation des tissus à l’aide d’un conducteur à une température élevée par un courant électrique’ (Med Biol. T. 2 1971)
‘Un dispositif destiné à amplifier et enregistrer l’activité électrique du cerveau, soit à travers le crâne et le cuir chevelu intact, soit directement sur la surface du cortex (…) ou toute autre structure cérébrale d’autres’ (Med Biol. T.2 1971)
«Avec une pompe et le moteur électrique qui l’entraîne avec toutes les pièces mécaniques nécessaires à l’accouplement (Colas-Cab. 1968, cf. Champly aussi, Nouv. Encyclop. Prat., T. 6, 1927, p 221.)
Electro-aimant de faire une analyse immédiate de minerai ferrugineux blanchi (Duval, 1959).
‘Cette carte est obtenue en enregistrant les variations de résistance électrique et le potentiel de la peau au cours de la galvanique’ (Med Biol. T. 2 1971)
‘Plot montrant les variations de sang prélevé sur un muscle en fonction du temps’ (Med Biol. T. 2, 1971).
‘La courbe obtenue par électrorétinographie (Garnier-Del. 1972, cf. Également Hist. Gen Sc., T. 3, vol. 2, 1964, p. 659)
«L’acier obtenu par électro-métal’ (voir J. Chem. Phys., 1906, p. 408)
«Le béton chauffé électriquement après sa création, afin d’éviter les effets du froid en hiver et à accélérer le durcissement, en tout temps’ (Largeur encyclop.)

synonymes

Electricité

← Article précédent: électrodiagnostic Article suivant: électromoteurs


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site