1. porte

> > 1. porte ; écrit le: 22 février 2012 par La rédaction modifié le 28 décembre 2019

Définition de 1. porte

n. f. (lat. porta, m. s. que l, 2, 3). 1 Ouverture aménagée pour entrer et sortir. Fi g. Être à la porte de quelqu’un, aux portes d’une ville, être tout près. . Les portes de l’éternité, la mort. Entrée, moyen d’accès. La charité est la porte du ciel. 2 Dans une ville, endroit où se trouvaient les ouvertures pratiquées dans l’enceinte fortifiée. Par ext. Les arcs qui existent à cet emplacement. La Porte St-Denis. 3 Assemblage de bois ou de métal qui s’encastre dans cette ouverture pour l’obstruer à volonté. Défendre sa porte, ne laisser entrer personne. Forcer la porte de quelqu’un, entrer chez lui par force contre son gré. Mettre quelqu’un à la porte, le chasser. Fam. Prendre la porte, se retirer avec précipitation. Mettre la clef sous la porte, quitter furtivement la maison.. Porte de derrière ou porte de sortie, faux-fuyant, échappatoire. 4 Panneau qui ferme certains meubles. Porte d’armoire. 5 Sport Au slalom, obstacle figuré par des piquets doubles entré lesquels le skieur
dit passer. Tech. Petit anneau où entre le crochet d’une agrafe. 6 Géogr. Ordinairement au pl. Défilé formant la principale ou l’unique communication entre deux pays. Les Portes de Fer. 7 La Porte ottomane, la Sublime porte ou la Porte, désignait autref. le gouvernement du sultan des Turcs. = Loc. adv. À PORTE OUVERTE, publiquement. À PORTE CLOSE, en secret. DE PORTE EN PORTE, de maison en maison.

[tab:Synonymes Antonymes]

Synonymes de 1. porte

Pas des Synonymes.

Antonymes de 1. porte

pas d’antonymes.[tab:Citations]

Citations de 1. porte

Pas des citations pour le moment

[tab:Articles]

Articles contenant 1. porte

Pas des articles pour le moment

← Article précédent: 2.portant Article suivant: porte-bouquet


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site